Agriculture raisonnée, durable ou biologique ?

L'agriculture  biologique est un mode de production agricole spécifique. Elle vise notamment à préserver les sols, les ressources naturelles et l'environnement.

Le cahier des charges de l'agriculture biologique est précis et rigoureux.

Comme le rapelle M. GOVIN par exemple, éleveur de porcs en production biologique sur la commune de Romillé (voir sa fiche producteur) l'agriculteur biologique suit un cahier des charges rigoureux :

  • Interdiction d'utiliser des engrais minéraux et pesticides de synthèse pour les cultures
  • Interdiction d'utiliser des OGM (Organismes génétiquement modifiés)
  • Interdiction de recourir à la claustration des animaux et leur élevage sur caillebottis

 

  • Obligation de respecter le bien-être animal
  • Obligation de nourrir les animaux avec des céréales cultivées en agriculture biologique
  • Obligation d'utiliser des techniques alternatives comme l'homéopathie et la phytothérapie pour traiter les maladies des animaux

Tout produit commercialisé comme un produit issu de l'agriculture biologique a  été contrôlé et certifié par un organisme de contrôle agréé par les pouvoirs publics.

Pratiquer l'agriculture biologique, c'est rechercher un équilibre entre le sol, les plantes, les animaux et les hommes.

 

 

L'agriculture durable appelée aussi agriculture soutenable tient compte des principes du développement durable.

Le développement durable rappelle le propos prêté à Saint-Exupéry "Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants".

L'agriculture durable est basée sur le principe que les ressources naturelles ne sont pas infinies et qu'il faut donc les utiliser judicieusement pour garantir durablement la rentabilité économique, le bien-être social et le respect de l'environnement. 

L'agriculture durable vise à limiter l'utilisation des pesticides et elle vise à protéger la biodiversité.

 

L'agriculture raisonnée prend en compte de manière équilibrée les objectifs économiques des producteurs, les attentes des consommateurs et le respect de l'environnement. Contrairement à l'agriculture biologique, l'agriculture raisonnée n'est pas réglementée.

L'agriculture raisonnée admet l'utilisation d'engrais chimiques, d'aliments énergétiques, d'antibiotiques pour les animaux et autorise la sélection (sélection des plantes et des animaux) pour améliorer les performances produits.

Les exigences de l'agriculture raisonnée s'appliquent sur l'ensemble de l'exploitation. C'est une démarche d'entreprise. Le cahier des charges de l'agriculture biologique s'applique pour la production concernée. C'est une démarche produit.

La signification des termes et notamment la définition du terme agriculture raisonnée est ambigüe. Ambigüe, parce qu'il n'y a pas de règlementation et que ce terme d'agriculture raisonnée est repris par de grands groupes industriels / des firmes pétro-chimiques qui n'ont pas la même définition du terme "agriculture raisonnée" que nous pouvons avoir en tant que consommateurs. 

Amis de la Ferme espère toutefois avoir répondu à votre demande d'information sur ces thèmes d'agriculture biologique, agriculture durable et agriculture raisonnée.

 

Mon panier sauvegarde

Menu Fonctionnement

Menu Blog

Fournisseurs Tabs